2004 : Le nouveau déclic « Les Boucaniers se redressent »

2004

Le président rencontre un ancien joueur qui avait fait un break, Vincent Picard, il lui propose de revenir, reprendre en main le groupe des Juniors/Seniors.

Des bonnes volontés surgissent, c’est l’arrivée de Jean Pierre Raillard ; le retour au bureau de Julien Bouhier, le « come back « sur le terrain comme coach des jeunes de Michel Samzun. Une équipe se compose. Il faut un bureau fort et motivé pour relancer la machine. C’est ce que s’applique a faire le président, Pascal Regnier. Il faut reconstruire…

Côté sportif, l’équipe est à reprendre sérieusement. C’est la tâche que Pascal confie à Vincent Picard, capitaine de la dernière équipe des Boucaniers ayant joué en N1 (2004) sous l’autorité de Steve Oleschuck, un Canadien. Les premières joutes sont pour la majorité en défaveur des Boucaniers qui ont du mal à reprendre une vitesse de croisière convenable, subissant une carence d’effectif difficile à contrecarrer. Mais le groupe reprend de la consistance, les entraînements sont de qualité, ce qui a pour effet de provoquer une émulation contagieuse et positive. Cette année 2005 sera celle du renouveau, on réussit à se faire plaisir lors d’entraînements à la fréquentation accrue. Depuis lors, rien ni même les intempéries n’auront raison de la passion de nos joueurs. Les Boucaniers remontent la pente. Ils bousculent cette année 2005 leurs adversaires durant la coupe de la Ligue à Châtellerault et remportent le trophée grâce à leur puissance de frappe. Ils iront jusqu’à obtenir une place en phases finales du Championnat, organisées cette année (et ce fut de bonne augure à La Rochelle). Ils termineront en finale, s’inclinant de très peu face aux leaders de l’époque, les Sparks de Limoges, qui sont proclamés pour la troisième fois de suite Champions.

Les Boucaniers font aussi parler d’eux en Aquitaine, participant au fameux et très relevé tournoi Arnault Varnat et reviennent avec une troisième place. Le club investi dans une animation structure gonflable pour mesurer la vitesse des lancés. Ce matériel permettra d’animer des moments de découverte et de présentation du club au public Rochelais. Il faut séduire et intéresser de nouveaux joueurs…

Les années suivantes seront la confirmation du travail accompli. L équipe s’impose comme la nouvelle référence du Championnat accumulant les succès. Les Sparks, eux même subissent les puissantes frappes Rochelaises. Deux autres victoires en coupe de la Ligue, suivies de deux titres de Champions Régionaux. Une nouvelle troisième place au tournoi d’Aquitaine. Le club fait des émules.

De nouvelles inscriptions affluent, les volontaires également pour l’entretien du terrain. Le club est aussi sollicité par des équipes de tous horizons pour l’organisation au sein de ses infrastructures de stages intensifs. De vieux projets sont ressortis des males, on se prend à rêver d’un retour aux grandes heures du club, l’époque où il était la référence du grand ouest et c’est peut-être le moment !