Forrest Crawford… INTERVIEW!

Forrest

Afin de vous livrer avec ses mots à lui (et oui Forrest parle français!) son sentiment sur le Club des Boucaniers et son avenir, il a accepté de se livrer à une petite « interview »…

« – Boucaniers : Qu’est-ce qui t’a d’abord attiré dans le club des Boucaniers ?

Forrest : Le club des Boucaniers se trouve dans une situation où il a une énorme opportunité d’avancer au niveau du baseball français, grâce aux joueurs et aux entraîneurs présents; je trouve que c’est toujours intéressant et stimulant de faire partie d’un club qui se trouve dans une phase de progression.

En plus de être jouer pour le D2, j’ai l’opportunité ici coacher les adultes, les jeunes et faire formation de nos lancers grands et jeunes. Comme ça c’est intéressante pour moi apporter et traduire en français mon connaissance et mes expériences du 20 ans baseball dans Les États Unis et donner a mon club les techniques et entraînements, peut être les choses que n’existent pas encore en France.

Ici je peux aussi utiliser mes études pour aider avancer du club. J’ai deux diplômes de Cornell University dans Les États Unis en Architecture de Les Espace Verts et Les Beaux-Arts. Déjà j’ai fait les designs et on est en train de construire une « Mini Stade » qui va être la première stade pour les enfants, et on va construire une nouvelle stade a cote pour les U15 et softball.

Parallèle avec mes études, je trouve intéressant aussi de toujours superviser et maintien de la surface de jeu professionnelle du terrain principal. Ici ma vie est baseball en tout les façades, c’est complexe et c’est ça que j’adore.

Boucaniers : Quels sont tes objectifs pour cette saison 2017 ?

Forrest : Continuer apprendre les nouveaux, et développer nos lancers français. Finir la construction de la « Mini Stade » pour les enfants. Continuer développer le technique et formation de base-ball de les adolescence.

Pour les grands, finir à la première place du championnat division 2 et régional, gagner les playoffs, et permettre aux 2 équipes séniors d’évoluer l’année prochaine en Division 1 et en Nationale.

Boucaniers : Comment vois-tu évoluer l’organisation du club ?

Forrest : En l’organisation du club j’ai accepté être le chef de recrutements des autres joueurs étrangers cette année pour rechercher et parler avec les joueurs étrangers et décider qui on veut prendre. Pour nous ce n’est pas toujours le plus fort étranger que on a besoin mais plus le mec qui sera le meilleure pour le club.

Je veux faire La Rochelle Baseball une endroit ou les autres americans comme moi trouvent très attractive venir jouer. Comme ça on a plus les choix chaque année choisir les meilleurs gars- les gars qui joue tout le temps pour l’équipe et aide les autres avec leur technique pendent entraînement.

Le travail j’ai fait apprendre français l’année dernier a facilité pour moi comprendre mieux et faire la traduction en anglais de notre vision ici à La Rochelle a les autres étrangers comme les americans Daniel Chris et Doug qui trouvent jouer ici très attractive cette année.

On continue évoluer le club donc La Rochelle n’est pas juste une endroit un étranger peut jouer baseball en France, pas juste pour être en France et expérience le culture français et jouer, mais plus parce que on a un fort club qui es bien organisé avec un joli complexe de baseball, les entraînements de haut niveau et les joueurs français Boucaniers qui sont forts aussi. La Rochelle sera une endroit ou les joueurs français et étrangers savent s’ils viennent ici, ils le feront avancer comme joueur.

Je voudrais aussi qu’à la fin de la saison on ait une véritable équipe de lanceurs, au moins 7 joueurs, qui évolue au sein du groupe, mais qui possède aussi sa propre mécanique, s’entraîne de manière indépendante, effectue ses propres exercices physiques et techniques en complète autonomie; une équipe dans l’équipe, unie et soudée, comme cela se pratique aux Etats-Unis.

Boucaniers : Qu’est-ce qui t’a amené à vouloir jouer en France ?

Forrest : Lors de ma venue (CBLE 2015), j’ai pu constaté que le baseball grossissait en France, ce qui est très motivant, notamment ici avec les Boucaniers. De plus, j’adore le culture français, les gens, la langue, la cuisine, le vin, les jolies villes, etc… je trouve c’est la capitale mondiale de la mode ici !

Boucaniers : Et pourquoi La Rochelle ?

Forrest : Ce que j’ai adoré, c’est le fait que le terrain se trouve à 10 minutes à peine du centre-ville, et on est aussi juste à côté de l’Océan où je peux aller surfer (Forrest a habité à Hawaï pendant son adolescence).

Il y a tout ici; la cuisine, une ville toujours animée, la mer, les projets et développement de notre club, les matchs à gagner ! etc… C’est un peu la vision du rêve parfait ! »